jeudi 17 mai 2012

Leçon n°25 : Comment éviter l'éjaculation précoce

© inconnue

L'éjaculation précoce est un phénomène qui concerne de très nombreux hommes. Un complexe très répandu, même si la taille du pénis tient le devant de la Seine au rang des complexes masculins. Pourtant toutes les femmes vous le diront, mieux vaut un homme mal ou moyennement "outillé" mais vaillant, qu'un homme monté comme un cheval mais qui fait pschitt dès qu'il sort la tête de l'écurie.

Pourtant s'il est difficile voir impossible de remédier au manque de générosité de la nature, sauf à avoir recours à de la chirurgie esthétique pour allonger son pénis, l'éjaculation précoce, elle, n'est pas une fatalité.

L'éjaculation précoce peut être soignée car ses causes ne sont pas liées à une déficience mécanique, mais à des facteurs psychologiques et physiologiques, tels que le stress, la peur de décevoir, la pression sociale de la performance, un manque de confiance en son corps ou en l'autre partenaire, une trop grande fébrilité, etc.

Comme vous pouvez le constater les causes sont multiples et pas forcément faciles à identifier, heureusement même sans la déterminer précisément, il est possible d'y remédier : Tous les hommes ont une propension à l'éjaculation précoce, comme un enfant à mouiller ses couches. Mais de même que l'enfant va apprendre à contrôler ses sphincters, l'homme peut apprendre à maitriser son excitation.

Il n'est pas question de céder aux clichés véhiculés par le cinéma, comme le type qui pense à sa femme de ménage portugaise d'âge indéterminé, avec plus de ventre que de seins et des touffes de poils sous les bras collées par la transpiration, pour faire retomber la pression.

Voici quelques techniques pour lutter contre l'éjaculation précoce, et qui peuvent être utilisées conjointement ou individuellement :

  1. Respirez! S'il ne devait y avoir qu'une technique pour lutter contre l'éjaculation précoce, ce serait celle-ci : Maitriser son souffle et sa respiration, afin de maitriser son rythme cardiaque, de lutter contre la nervosité. Il faut essayer de se concentrer sur sa respiration et d'essayer d'être le plus calme possible. Rien de pire que les apnées pour accélerer la montée du plaisir.
  2. Faire "retomber la pression"Se soulager manuellement une petite demie heure avant l'acte vous rendra toujours un peu plus endurant.
  3. Si votre excitation est très "visuelle" Fermer les yeux peut vous aider à "déconnecter" de l'action, le temps de calmer un peu votre ardeur. Àl'inverse, si vous êtes tout dans la "sensation" et que vous vous projetez votre film intérieur pour faire monter le désir, ouvrir les yeux et reconnecter avec la réalité, vous permettra de créer une diversion salutaire.
  4. Soyez attentif à votre partenaire Concentrez-vous sur ses sensations, travaillez à son plaisir. Le fait de moins penser à vous, d'être moins centré sur votre propre jouissance permettra, à coup sûr, de retarder l'éjaculation.
  5. Varier les rythmes Oubliez votre côté sprinter, soyez un coureur de fond, gérez la cadence! Alternez phase lente et phase rapide, petits mouvements et grands mouvements... tout en gardant une respiration lente et régulière. Votre partenaire va adorer et les phases lentes vous permettront de gérer la montée en pression. Entrainez-vous à faire monter et descendre votre niveau d'excitation en modulant la cadence de vos ébats.
  6. En cas d'urgence : Stopper net la machine!
    N'hésitez pas à stopper tout mouvement de va et vient si vous sentez que vous perdez le contrôle. Au moins 5 secondes, le temps de vous calmer et de reprendre le contrôle de votre respiration. N'hésitez pas non plus à prévenir oralement votre partenaire que vous avez besoin d'une petite seconde d'accalmie...
  7. Communiquer avec sa partenaire
    C'est une des autres règles d'or pour avoir des rapports sexuels réussis et harmonieux. La communication pendant l'acte est indispensable et multiforme. Elle passe bien évidemment par le rythme du corps et la fougue, par la sonorité du souffle, par l'intensité du regard, par un baiser passionné, une étreinte, mais aussi par la parole. Prévenir votre partenaire que vous n'êtes pas loin du but et qu'il vaudrait mieux ralentir, vous permet de partager avec elle le plaisir qu'elle vous donne, et ainsi de renforcer sa confiance en elle et en votre sexualité. Il n'existe pas de meilleur moyen de guider son partenaire vers le plaisir. Cette communication vous permettra de mieux synchroniser vos rythmes et de parvenir enfin à un orgasme partagé!


Bien évidemment, vous vous dîtes que ces conseils sont plus simples à écrire qu'à appliquer... comme tout conseil? Pourtant, je vous l'affirme, lutter contre l'éjaculation précoce est une bataille que vous pouvez gagner. Appliquez cette méthode simple et naturelle, et je vous garantie que non seulement ce complexe ne sera bientôt plus qu'un lointain souvenir, mais que vous deviendrez aussi, très vite, un amant recherché!

vendredi 4 mai 2012

Leçon 24 : Comment gérer le stress de la première fois : abandonnons le culte de l'étalon (partie 2)



La 2e partie de cet article consacré à la gestion du stress avant une "première fois" ne s'adresse pas qu'aux hommes, contrairement à ce que son titre "abandonnons le culte de l'étalon" indique.
 Car si les femmes ne peuvent comparer la taille de leur engin avec celui de leurs consoeurs, la taille de leur poitrine ou de leurs fesses vient rétablir l'équilibre du stress lié aux premières fois.

Globalement, il est très rare que nous soyons 100% à l'aise avec notre corps et que nous l'apprécions à sa juste valeur. Le moindre kilo en trop est souvent un traumatisme pour une femme, les hommes aimeraient avoir un plus grand ou un plus gros pénis, plus de cheveux sur la tête, moins de poils, etc.

Et cela n'est pas prêt de changer, l'homme est ainsi fait. Pourtant quand on en vient à l'amour et à la sexualité, je le répète, ce n'est plus son propre avis qu'il faut écouter mais celui de l'autre. Et c'est peut-être en cela que le culte du porno a abimé notre sexualité : en véhiculant une image et des clichés stéréotypés, servis par une mise en scène tout aussi artificielle que les coïts présentés.

Quelques idées reçues qui ont la vie dure :
- la taille moyenne du pénis n'est pas de 18cm au repos
- la plupart des femmes n'ont pas besoin de se sentir écartelées de l'intérieur pour prendre du plaisir
- ni qu'on les traite de p****, s***** ou de c****** pendant l'acte
- il n'est pas nécessaire de remettre ça 5 fois d'affilé pour que cela soit bien, une seule bonne fois peut suffire!
- si le principe de l'orgasme masculin de par son aspect mécanique peut donner à croire que tous les hommes répondent au même mode d'emploi, l'inverse n'est absolument pas vrai. Il n'existe pas une manière de baiser ni de b*** magique qui fait jouir à tous les coups.

jeudi 3 mai 2012

Leçon 24 : Comment gérer le stress de la première fois : nous sommes tous de grands amants en puissance (partie 1)

© http://www.habitudes-zen.fr/


Hommes et femmes sont généralement tout aussi stressés et peu à l'aise, lorsqu'il s'agit d'avoir une première relation sexuelle avec un nouveau partenaire et c'est plus cet état d'esprit négatif qu'il faut blâmer, que de considérer qu'il est la résultante inévitable d'une première fois et de ces maladresses.

Je vous le dis, même pleine de maladresses, une première fois peut être merveilleuse. Mais pour cela, il est indispensable de comprendre ce qu'est réellement la sexualité, comprendre que ce n'est pas juste une action mécanique, mais bien l'un des plus hauts stades de la complicité entre 2 êtres.

Le meilleur amant, homme ou femme, n'est pas celui que la nature a le mieux pourvu, mais avant toute autre chose, celui ou celle qui sait écouter l'autre comme il s'écoute lui-même. Celui qui cherchera a emmené l'autre au 7e ciel quoi qu'il lui en coûte. L'amour est générosité de soi, de son corps et de son plaisir. Le bon amant ne donne pas seulement du plaisir, il donne également à partager son plaisir.

Comme vous pouvez le lire, aucune de ces vertus n'est l'apanage d'une caste de champions sexuels, mais bien accessible à n'importe lequel d'entre nous. Ceci étant posé, votre stress avant l'acte a dû diminué, non?


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...