samedi 8 novembre 2014

Témoignage : comment je me suis dépucelé grâce à un site de rencontre sur Internet (partie 2)


Suite du témoignage de Paul 18 ans qui a perdu son pucelage grâce à site de rencontres sur Internet. (lien vers la 1ère partie)

[... "Bref, j'ai fini par me convaincre qu'il fallait que je tente le coup et le site Erotilink.com, me semblait beaucoup plus approprié qu'un Meetic pour perdre mon pucelage. Le site annonce la couleur dès l'écran d'accueil, on est là pour BAISER! Et tant qu'à tenter le coup, autant viser directement son objectif.

 Je prends la peine de citer Erotilink.com, car :

1° Je n'en avais pas entendu parler jusque là et je me suis dit que s'il n'avait pas besoin de passer à la télé pour avoir des centaine de milliers de membres, c'est que cela devait marcher très bien sans avoir à faire du racolage grand public. Lecôté plus cul aussi du site explique qu'on ne puisse en faire la promo entre un yaourt et des couches à 19H55

2° Votre site qui donne d'excellents conseils et une grande liste de site de drague n'en parle pas...

3° Or je suis vraiment satisfait à 98% de ce site, de la richesse de son réseau, notamment sur ma région, de la facilité de communication, de la réactivité des autres membres et tout simplement du résultat : Il m'aura fallu moins d'un mois pour "baiser ma première meuf" ;) et me sentir enfin homme.

Je me suis inscrit et très vite, j'ai commencé à me demander comment faire pour nouer contact avec une fille, amorcer la discussion, passer du virtuel à la réalité physique d'une chambre et j'ai donc commencer à faire des recherches sur Google, comme pour un devoir d'histoire :)
Dépité par les résultats très formatés des premières pages de recherche, mais ce n'est pas une découverte et cela s'applique à quasiment tous les sujets traité sur le Web, j'ai découvert Comment draguer sur Internet en 4e page, dont le simple titre résumait parfaitement les besoins de ma situation.

J'ai commencé à lire vos articles un par un, et j'ai très vite été séduit par les conseils simples prodigués dans vos pages et surtout par leur pragmatisme et la facilité pour les appliquer : Pas besoin d'être Casanova, la drague sur Internet donne sa chance à chacun.

 J'ai donc créé mon profil pour draguer sur Internet selon vos conseils, défini précisément ce que je "recherchais vraiment" en suivant votre méthode et je me suis lancé. Après 15 jours de tâtonnement, j'ai ferré ma première chatte et une fois la conversation lancée, j'ai découvert que je n'avais besoin de personne pour l'alimenter. Avant même d'avoir mis Pauline (drôle de coïncidence? non, le pilier de ma stratégie de drague initiale!) dans mon lit, j'avais déjà restauré une grosse partie de ma confiance en moi, à tout le moins, celle qui me paralysait jusque là.

 Une semaine plus tard, nous nous sommes retrouvés pour prendre un café, nous avons bavardé et beaucoup ri, comme nous avions dès le départ été très franc et parfois cru l'un avec l'autre. Pauline n'est pas une rookie mais pas non plus une experte non plus, elle ne cherchait pas non plus l'homme de sa vie comme ses études passaient au premier plan de ses objectifs à moyen terme et elle m'a confessé que même si certaines rencontres sont parfois (très) décevante, le souvenir restrospectif de ces situations l'amuse bien plus qu'une sortie en boite de nuit.

Quelques heures après, nous étions dans son lit et j'avais rempli mes objectifs. je n'étais plus puceau mais (rétrospectivement) béatement heureux. Depuis, je suis bien dans mes baskets, Pauline et moi nous retrouvons de temps en temps pour prendre un verre et parfois plus, et je continue à draguer sur erotilink et à trouver de nouvelles partenaires. Je vais en cours la tête haute, je ne regarde plus mes pieds dans les couloirs et j'ai même réussi à mettre une camarade de TD dans mon lit. Je vous ai tout dit et vous remercie pour vos conseils et plus encore si vous acceptez de publier mon témoignage sur Comment draguer sur Internet. ...]

Témoignage : comment je me suis dépucelé grâce à un site de rencontre sur Internet (partie 1)



Aujourd'hui nous publions le témoignage intégral de Paul, 18 ans, qui nous a contacté pour partager l'histoire de son dépucelage sur Internet.

Bonjour, je vous écris pour vous raconter comment j'ai finalement perdu ma virginité grâce  à Internet et aussi à votre site Comment draguer sur Internet car je pense que mon histoire pourra aider d'autres jeunes, qui comme moi, souffre d'être encore puceau à 18 ans. Dans le fond, ce n'était bien évidemment pas si grave, mais je n'ai pu le comprendre qu'après l'avoir fait et être libéré d'une pression sociale forte et cruelle. Je n'étais plus le puceau aux yeux des autres et cela a été le déclencheur d'une vie bien plus épanouie.

Mon histoire ressemble à celle de beaucoup d'autres ados pas très surs d'eux-même : Un physique dans la moyenne compensé par le charme d'yeux pétillants et par une forte aptitude à sourire. Malgré cela, mon adolescence s'est avéré un calvaire : Un peu d'acné, des résultats scolaires moyens, pas de talent sportif particulier même si je joue correctement au tennis et au football depuis que j'ai 8 ans. Finalement rien de bien grave, mais juste assez pour ne pas me conférer la confiance naturelle de mes meilleurs potes. Ajoutez à cela, les blagues de mes potes dans les vestiaires, l'impression d'être transparent au lycée dans les yeux de celle qui comptait le plus à mes yeux et vous avez le cocktail, non explosif, d'un ado mal dans ses pompes.

Vous pensez peut-être que beaucoup sont passés par là, peut-être vous-même et que vous avez survécu? Certes, pourtant vous m'accorderez que l'on en souffre et quand je vois qu'il m'a suffi de passer à l'acte et de perdre ma virginité pour me sentir mieux, je regrette de ne pas l'avoir fait avant et si je peux en aider d'autres dans mon cas, je considère ça comme un honneur et une justification au temps perdu. Aujourd'hui je suis heureux, pas encore en amour, mais dans ma vie sociale. Et ce regain de confiance a rejailli sur mes résultats universitaires et sur mes rapports aux autres.

Pour rentrer dans le vif du sujet, je rentrais à l'université en septembre dernier, et j'avais l'impression de déambuler dans les amphis avec une pancarte "puceau" scotchée sur le front et une autre dans le dos. Mon meilleur ami est en couple depuis 3 ans et n'était pas le dernier à se foutre gentiment de ma gueule et à me suggérer, de temps à autres et à moitié sur le ton de la rigolade, que puisque j'étais nul pour draguer en cours ou en soirée, ou tout court, je devrais peut-être essayer de draguer sur Internet.

Petit à petit, l'idée à fait son chemin et c'est après m'être masturbé sur un site de vidéos gratuit, qu'une pub pour un site de rencontre [Paul fait référence à Erotilink.com, mais il ne le citera que plus tard] à attiré mon regard et mon esprit. Je ne peux pas dire que les filles présentées étaient à l'image de la petite amie à laquelle j'aspirais, mais elles correspondaient parfaitement aux filles qui m'excitaient sur les sites de cul. Et je crois qu'inconsciemment, je ne voulais pas trouver ma copine sur le Web mais juste tirer mon coup et ne plus être puceau.

Je ne me suis pas inscrit tout de suite, par timidité, par pingrerie aussi comme je ne voulais pas avoir à sortir ma carte bleue et aussi par manque de confiance en moi, les habitudes ont la vie dure, je me disais que si je n'y étais pas parvenu dans le monde réel, mon quotidien, je n'aurais pas plus de succès sur Internet.

Sur toute la ligne, je me trompais :
- Ma timidité, passé le moment où l'on se demande bien par où on va bien pouvoir commencer, et c'est là où comment draguer sur Internet entre dans l'histoire et gagne toute ma gratitude, car j'ai appliqué quasiment à la lettre vos conseils et en un mois, mon problème n'en était plus un.
- Ma pingrerie. Franchement qu'est ce que je suis con. Certes mon abonnement me coûte une cinquantaine d'euros par mois avec les options, mais cela n'est rien comparativement aux sommes que je dépensais à boire des cafés et des bières avec les potes. Le rapport investissement/bénéfice penchais tellement du côté de mon absolu besoin de faire l'amour à une femme, et maintenant vers mon bien-être général, que je mettrais le double s'il le fallait pour en arriver là.
- Paradoxalement Internet permet de remettre le dialogue et la communication au premier plan de la rencontre, là où les boites de nuit ne flattent que les physiques très avantageux et l'excès de confiance en soi. Votre site m'a mis le pied à l'étrier en me donnant les clés de la drague sur Internet et Internet à dédramatiser le jeu de séduction.


La suite du témoignage.... Le témoignage de Paul étant assez long (mais très intéressant et utile, merci Paul), que nous avons choisi de le publier en plusieurs billets.

mercredi 5 novembre 2014

Comment baiser grâce à Internet!



Voilà un article qui annonce la couleur n'est-ce pas? Et oui, cet article est cash et sans faux-semblant, car si certains cherchent l'am soeur sur Internet, d'autres cherchent avant tout un partenaire d'un soir ou pour une après-midi cochonne et pas le grand amour. Le problème c'est que le Web est criblé de sites promettant des rencontres faciles voir gratuites qui s'avèrent bien souvent être des miroirs aux alouettes, où l'on ne rencontre pas plus facilement un sex friend que dans la vraie vie, dans le métro ou chez Starbucks!

Aujourd'hui je vous livre une nouvelle adresse Web que j'ai testée pendant 6 mois avant de vous la proposer: le site annonce à l'instar de mon article tout de suite la couleur puisqu'il s'appelle cougarbaise.com!

Alors qu'en est-il vraiment de ce site? Permet-il vraiment de baiser de la cougar facilement ou de dénicher des petits jeunes qui seront excités par vos formes épanouies et les petites imperfections léguées par les ans?

La réponse est OUI... mais... ça ne va pas se faire en 2 minutes! Effectivement comme tous les autres sites Web de rencontre, amoureuses ou sexuelles, les règles du jeu sont les m^mes qu'ailleurs :

1° Comme dans la vraie vie, la méfiance est heureusement de mise dans les premiers échanges. Aussi n'espérez pas trouver un plan cul du jour au lendemain.
2° Il va falloir créer votre profil,
3° Dialoguer gentiment avec un ton badin, puis coquin,
4° Et acquérir un peu d'ancienneté sur le site avant de mettre une cougar dans son lit.

Dans mon cas, il m'aura fallu 2 semaines, mais comme vous le savez, je suis un loup aguerri qui connait particulièrement bien les codes du milieu et qui sait y faire. J'ai envoyé mon premier message à Pauline 2 jours après mon inscription, elle m'a répondu 3 jours plus tard, puis nous avons commencé à vraiment chatter "sex" au bout de 4 jours, mais là c'était parti. Environ 1 heure par jour, tous les jours jusqu'à notre premier rendez-vous dans un café à 50m de chez moi. Résultat: 2 café et 6 verres de vin plus tard, Pauline 43 ans et des seins comme des melons étaient à califourchon sur moi, avant de passer à 4 pattes avec les nichons qui se balancent en rythme sous mes assauts puissants.

Après avoir remis ça 2 ou 3 fois pendant la journée, nous avons discuté du site Cougarbaise.com et elle m'a avoué s'être récemment inscrite après une séparation assez fraiche du père de ses enfants. Pauline aime le sexe mais n'est pas prête à refaire sa vie et les sites de rencontre plan cul sont une aubaine pour trouver des partenaires pour des histoires sans lendemain. Pourquoi avoir choisi un site comme cougarbaise.com? Tout simplement parce qu'elle assume bien son âge et surtout que ça l'excite d'exciter des petits jeunes, qui ne le sont d'ailleurs pas forcément tous. C'est plutôt un état d'esprit. D'ailleurs, Pauline et moi avons quasiment le même âge.

Après Pauline, les rencontres se sont enchainées avec un petit creux au mois de juin, où les terrasses de café redeviennent le lieu de prédilection des chasseurs d'aventures sexuelles. Ah petites robes d'été quand tu nous tiens! Mais grosso merdo, ce site est une véritable petite caverne d'Alibaba pour qui souhaite mettre facilement des filles dans son lit et qui sait un peu y faire sur un site de rencontre.

Cliquez-ici pour vous inscrire sur Cougarbaise.com
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...